Culture alimentaire d’Okinawa

La culture alimentaire traditionnelle d’Okinawa est une culture culinaire unique de la région baptisée cuisine des Ryukyu et englobe les éléments les plus divers comme des ingrédients et méthodes de préparation ou des mœurs et coutumes qui en font une culture quotidienne à part entière. À la base de cette culture alimentaire d’Okinawa réside un sentiment de gratitude envers la nature et le climat, un esprit privilégiant les liens avec sa famille et ses proches et la collectivité, ainsi que l’influence du Japon et de la Chine et d’autres pays avec lesquels les îles ont entretenu des relations. Il est très difficile de classer et de définir strictement la cuisine des Ryukyu qui a évolué au fil des époques et résulte de la fusion de diverses influences mais on peut cependant la diviser en deux grandes catégories : la « cuisine de cour » et la « cuisine du peuple ». La cuisine des Ryukyu qui constitue la base de la culture alimentaire d’Okinawa, provient de ces deux cuisines et continue à être transmise aujourd’hui.

La cuisine de cour d’utuimuchi (hospitalité) s’est développée profondément influencée par le Japon et la Chine

Pendant environ 450 ans à partir de 1429, Okinawa a été un royaume indépendant connu sous le nom de royaume des Ryukyu. De nombreux événements et cérémonies de la cour, ainsi que des banquets pour divertir les émissaires de Chine sapposhi et les représentants officiels que le clan Satsuma du Japon envoyait aux Ryukyu, se tenaient principalement au château de Shuri, et la cuisine qui leur était servie est née à cette occasion. Les différentes techniques et méthodes de préparation se sont raffinées pour devenir une véritable cuisine de cour. Ensuite, cette cuisine de la cour a été diffusée parmi les familles de la classe supérieure et, à partir de l’abolition du royaume des Ryukyu et la création de la préfecture d’Okinawa à l’ère Meiji (fin du XIXe), elle s’est répandue jusque dans la classe populaire, et a poursuivi son développement. Un tel contexte historique rend ainsi difficile de séparer la cuisine de la cour et de la cuisine du peuple.

Le « tundabun » est un élément typique de la cuisine de cour. C’est l’une des pièces de vaisselle les plus emblématiques de la laque des Ryukyu dont on trouve différentes versions comme celles à quatre côtés (pour cinq plats), six côtés (pour sept plats), huit côtés (pour neuf plats) ou ronde, accueillant de petits compartiments insérés à l’intérieur qui contiennent des aliments aux couleurs et aux formes esthétiques, préparés pour accompagner l’alcool et être savoureux même froids et dont le nombre correspond à celui des convives. De nombreux plats sont proposés : « hana-ika » (calmar en forme de fleur), « minudaru » (porc cuit à la vapeur dans une sauce au sésame noir), pâte de poisson « kamaboko » avec des feuilles de moutarde, « gunbomachi » (racine de bardane enveloppée de porc rôti), « kutinpura » (petits beignets tempura), frites de pomme de terre « tanmu », pâte de poisson « shishi kamaboko », pâte de poisson « hanbin », « uratsuki chinuku » (champignons farcis de pâte de poisson), « konbu maki » (poisson enveloppé dans des algues kombu), « suchiki » (salaison de porc), « biragaramachi » (pâte de poisson au miso enveloppée de ciboule), etc. À ce propos, le mot « tunda » est écrit en deux caractères signifiant « route de l’est » et vient de la mention « seigneur de la route de l’est » d’une archive historique chinoise qui signifierait devenir l’hôte qui s’occupe de ses invités avec hospitalité. On peut donc dire que cette cuisine incarne parfaitement l’esprit d’« utuimuchi » (hospitalité) des Ryukyu.

La cuisine du peuple du nuchigusui (médicament de vie), parvenue à la conception d’ishokudogen (tout aliment est une forme de médicament) avec ingéniosité

La cuisine du peuple s’est développée de façon unique dans le climat d’Okinawa différent de celui du Japon continental. Les ingrédients provenant de la mer et des champs sont utilisés efficacement en mettant à profit la sagesse du quotidien et sont frits, mijotés, cuits à la vapeur après pressurage, etc. La cuisine du peuple est également très équilibrée et fidèle à la conception d’« ishokudogen » consistant à guérir ou à prévenir les maladies à travers les repas quotidiens. Elle est considérée comme un « kusuimun » (un remède) ou un « nuchigusui » (médicament de vie) faisant partie intégrante de la vie quotidienne.

Par ailleurs, la plupart des plats de la cuisine du peuple d’Okinawa combinent habilement les ingrédients grâce à ses méthodes de préparation pour une alimentation équilibrée à travers des plats sautés comme le champuru ou mijotés. Même si les ingrédients et le style alimentaire ont changé en raison des pénuries alimentaires de l’après-guerre et sous l’influence de l’administration américaine, les modes de préparation sont restés fondamentalement les mêmes et continuent aujourd’hui leur évolution.

La culture alimentaire d’Okinawa est également connue comme un facteur contribuant à la longévité de ses habitants, mais au sein des changements rapides de notre l’époque, l’existence même de cette culture alimentaire traditionnelle est menacée. Afin de faire face à cet enjeu, la préfecture d’Okinawa déploie divers efforts qui visent les personnes professionnellement qualifiées dans le domaine de l’alimentation. Elle forme des ressources humaines en approfondissant leur compréhension globale de la culture alimentaire traditionnelle d’Okinawa englobant aussi bien son contexte historique et géographique que les origines de la nourriture de cérémonie ou sa vaisselle, etc. Elle leur permet également d’acquérir les connaissances et techniques nécessaires pour perpétuer ses méthodes de préparation et ses saveurs afin qu’elles soient aptes à se charger des activités de sensibilisation, ou elle certifie des personnes qui transmettent la cuisine des Ryukyu, etc.

Lors de votre visite à Okinawa, nous espérons que vous dégusterez la cuisine des Ryukyu et qu’en l’appréciant, vous soutiendrez la préservation, la diffusion et la transmission de la culture alimentaire unique d’Okinawa qui a été façonnée au cours de sa longue histoire par les échanges avec divers pays et la vie quotidienne de ses habitants.

Liens de site Web utiles