Fruits des îles densément suaves et au parfum rafraîchissant

Les fruits cultivés dans ce pays du Sud qu’est Okinawa se particularisent par leurs couleurs fraîches et formes qui retiennent le regard.
On peut tout d’abord les déguster sans autre préparatif et profiter de leur suavité dense et de leur parfum rafraîchissant, mais il existe également diverses autres façons de les apprécier du fait qu’ils sont également employés dans la cuisine et pour créer des desserts.
Profitez des saveurs des fruits de saison tout au long des quatre périodes de l’année.

Carambole
スターフルーツ

Ce joli fruit présente une forme d’étoile lorsqu’il est coupé transversalement. Il est riche en vitamine C, en potassium et en polyphénols, et est aussi une bonne source de vitamine B9. Croquant et un peu acide lorsqu’il est encore vert, on l’utilise dans des salades ou en condiment. Lorsqu’il est jaune et pleinement mûr, il devient au contraire tendre et juteux, et développe un arôme légèrement aigre-doux. Son principal site de production à Okinawa est le bourg de Haebaru dans le sud de l’île principale.

Pitaya
ドラゴンフルーツ

Le fruit de ce cactus originaire d’Amérique latine contient une grande quantité de vitamines, de minéraux et de fibres. On dit que son surnom de « fruit du dragon » est dû à sa peau qui évoque les écailles du reptile légendaire. À Okinawa, on en trouve de deux sortes : l’une à chair rouge, sucrée et juteuse, et l’autre à chair blanche, au goût plus effacé et très légèrement acidulé. Ces fruits ne s’adoucissent plus une fois cueillis, et nous vous recommandons donc de les consommer sans attendre après l’achat. Pour un maximum de fraîcheur, il convient de les choisir fermes et sans plissures.

Mangue
マンゴー

Des arômes puissamment doux, avec juste ce qu’il faut d’acidité… Les mangues d’Okinawa, mûries sous un soleil torride, sont l’un des emblèmes de la préfecture. Leur chair au goût de paradis se déguste évidemment crue, mais elle est aussi très appréciée en jus, en pudding ou encore en confiture.

Les principales zones de production sont l’île principale ainsi que les îles de Miyako et d’Ishigaki. Avec sa peau couleur d’amarante, c’est la variété Irwin, aussi appelée apple mango, qui est la plus répandue. Plus tardivement, on trouve aussi la variété Keitt dont les fruits de très grande taille conservent une peau verte même à pleine maturité. La saison des mangues s’étale sur les mois de juillet et août. Ce sont des fruits riches en vitamines, en minéraux et en potassium. Celles d’Okinawa sont laissées sur l’arbre jusqu’à mûrissement complet, ce qui leur permet de développer un goût et des nutriments de qualité supérieure. Il est inutile de les laisser mûrir chez soi, et elles peuvent être dégustées dès l’achat.

Ananas
パインアップル

Riche en vitamine C, l’ananas se consomme évidemment cru, mais il se marie également très bien avec les viandes grâce à sa forte teneur en broméline, une enzyme qui dissout les protéines. Il est aussi rempli de fibres et contient beaucoup d’acide citrique efficace pour contrecarrer la fatigue. Étonnamment peu calorique compte tenu de son goût sucré, c’est un fruit que nous recommandons à tous, y compris celles et ceux qui se soucient de leur ligne et de leur santé.

Ne pouvant s’épanouir que dans des sols acides et bien drainants, l’ananas est cultivé dans le nord de l’île principale, par exemple dans le village de Higashi qui en est le plus gros producteur national, mais aussi dans l’archipel Yaeyama, notamment sur l’île d’Ishigaki. La quasi-totalité des ananas cultivés au Japon proviennent d’Okinawa.

L’ananas est un fruit qui ne s’adoucit plus une fois qu’il est cueilli. Ceux d’Okinawa sont laissés sur la plante jusqu’à complet mûrissement, ce qui leur confère une chair à la fois délicieusement acidulée et douce où se développent des parfums et des arômes irrésistiblement savoureux.

Shikuwasa
シークヮーサー

Le shikuwasa (Citrus depressa) est un agrume natif d’Okinawa. En langue d’Okinawa, shi signifie « acide », et kuwasa, « qui fait manger ». Riche en vitamines et en carotène, il contient également une haute teneur en nobilétine. On le récolte généralement lorsqu’il est encore vert, stade auquel son goût acidulé s’harmonise bien avec le poisson. À pleine maturité, il est sucré et peut être mangé tel quel ou utilisé pour faire des jus et des pâtisseries. Les principaux sites de production sont Ogimi et Nago.

Acérola
アセローラ

L’acérola ou « cerise des Antilles » est principalement cultivée à Okinawa dans le nord de l’île principale, vers Motobu. Ce petit fruit est extrêmement riche en vitamine C, puisqu’il en contient trente fois plus que le citron. Fruit très fragile supportant mal le transport, il est rare de le trouver frais dans les magasins, et on le consomme généralement sous forme de jus ou de confiture. Depuis quelque temps, on voit aussi apparaître des produits dérivés moins classiques, comme des infusions ou même des conserves salées.

Le fruit de la passion
パッションフルーツ

Le fruit de la passion… Son goût rafraîchissant, à la fois sucré et acidulé, évoque immanquablement les tropiques. Sa chair est faite de jus et d’une pulpe gélatineuse enrobant une multitude de petites graines qui peuvent être avalées telles quelles. C’est un fruit qui s’apprécie aussi bien cru qu’en confiture, en gelée, ou encore en jus.

À Okinawa, il est produit entre autres dans le sud de l’île principale, ainsi que dans la région d’Onna et sur l’île d’Ishigaki. Riche en vitamines et en minéraux, il reste peu calorique malgré sa teneur en sucre, et nous le recommandons donc vivement à celles et ceux qui aiment prendre soin de leur ligne et de leur santé.

Lorsque sa peau commence à se friper, c’est le signe qu’il est à maturité. Son acidité s’efface à mesure qu’il mûrit. Congelé, il adopte une consistance similaire à celle du sorbet.

Tankan
タンカン

La mandarine tankan est issue du croisement entre la mandarine ponkan (Citrus poonensis) et l’orange douce. C’est l’agrume qui présente la plus haute teneur en sucre, en plus d’être juteux à souhait.
À Okinawa, cette mandarine est incontournable tout au long de l’hiver, tant sur les tables qu’en guise de décoration de Nouvel An. On dit qu’elle est plus sucrée lorsque les variations de température entre la saison chaude et la saison froide sont plus fortes, et c’est donc surtout dans le nord de l’île principale qu’elle est cultivée. Depuis quelques années, sa popularité est croissante en tant que cadeau dans tout le Japon.