8. Shikinaen – Jardin royal de Shikinaen
La raison pour laquelle le jardin a été construit

Le jardin royal de Shikinaen était la résidence secondaire pour les familles royales. Il a été construit en 1799 pour divertir les émissaires des empereurs chinois. Entre le XVe et le XVIe siècle, le royaume de Ryukyu a prospéré et est devenu une zone de commerce intermédiaire faisant la connexion entre la Chine, le Japon, la Corée et les pays de l’Asie du Sud-Est, vu que le royaume de Ryukyu était situé entre ces pays. En particulier, la Chine avait un énorme pouvoir et ses propres règles de diplomatie appelées « Sappu ». Afin de faire du commerce avec la Chine, les empereurs chinois avaient besoin d’habiliter les rois comme « Rois du royaume de Ryukyu ». On appelle également cice le « système Sappu ». À chaque fois qu’un nouveau roi accédait au trône, les empereurs chinois envoyaient des émissaires qui remettaient des certificats habilitant le nouveau roi. Des banquets se tenaient au jardin royal de Shikinaen pour divertir les émissaires, et ils étaient considérés comme des projets nationaux importants pour maintenant de bons rapports avec la Chine.

Information sur les installations

Shikinaen – Jardin royal de Shikinaen
識名園 (Shikina-en)
Adresse : 421-7 Maji, ville de Naha, Okinawa 902-0072
Téléphone : 098-917-3501

Transport

Voiture (environ 20 à 40 minutes)
Prenez les routes 332 et 329 depuis l’aéroport de Naha. Allez tout droit jusqu’à la route 82 jusqu’au croisement Uema, et vous arriverez à destination juste après avoir pris la route 222.

  • Code carte pour les systèmes de navigation en voiture : 33 131 090
  • * « マップコード » and « MAPCODE » sont des marques enregistrées par DENSO

Parcours en bus
Lorsque vous prenez le bus via la ligne de ville Shikina/Kainan (n°2), la ligne Matsugawa Shintoshin (n°3), la ligne Arakawa Omoromahi (n°4), la ligne Shikina/Makishi (n°5), ou la ligne Makishi Kainan Jyunkai (n°14), vous verrez les jardins de Shihina-en depuis l’arrêt de bus.

Monorail (environ 40 minutes)
Prenez Yui Rail à l’aéroport de Naha et descendez à la « Station Shuri ». Environ 15 minutes en taxi.

Informations sur les événements
Une session sur le jardin royal de Shikinaen et le patrimoine mondial

Date : les troisièmes dimanches des mois avec un nombre impair, de 9 h 00 à 10 h 00 (1 heure)
Détail : prêtez attention aux explications données par un responsable, et apprenez-en plus sur le jardin royal de Shikinaen et le patrimoine mondial. L’entrée est gratuite. Tous les participants doivent se rend au bureau de vente des billets avant que la session commence.
*La visite touristique sera uniquement conduite en japonais.

Résidence secondaire de divertissement

Le jardin est de la forme d’un « jardin de style circuit », que beaucoup de seigneurs territoriaux puissants adoraient pendant le Japon pré-moderne. Un pont en arc de style chinois a été placé au-dessus d’un grand étang au centre du jardin. Un bâtiment hexagonal de style chinois appelé « Rokkakudo » est situé sur une petite île au milieu de l’étang, et les visiteurs peuvent profiter de ces vues en se promenant autour de l’étang. La maison d’hôte des membres de l’État, « Udun », dans le style traditionnel de Ryukyu, et avec un toit en tuile rouge, se trouve à proximité de l’étang. Vous pouvez contempler le style unique de Ryukyu dans la culture des jardins qui comprennent des richesses naturelles à la fois de style japonais et chinois.

Une route pavée pleine de divertissement

La route depuis la porte principale pour accueillir les invitée est une route pavée conçue à partir d’une roche de calcaire de Ryukyu. En flânant dans les bois et continuant votre route, vous pourrez voir apparaître devant vous le palais et un étang. Des plantes pour les quatre saisons du Japon ont été plantées autour de l’étang, et elles fleurissent toute l’année. Des abricotiers japonais au printemps, des glycines japonaises en état, et des fleurs ballon en automne. C’était un endroit idéal pour contempler les changements des saisons, même sur une île tropicale comme Okinawa. Actuellement, on y trouve quelques plantes familières du Japon, comme la fleur de cerisier, l’abricotier japonais, le saule et autres. De même, on peut observer des plantes uniques d’Okinawa dans le jardin. Des plantes telles que le pin de l’île de Ryukyu, le palmier sagoutier et le bois de maïs. La combinaison de plantes japonaises et d’Okinawa font partie de l’essence même dy paysage du jardin royal de Shikinaen.

Une fontaine avec une belle eau claire

Au jardin royal de Shikinaen, on trouve « l’Ikutokusen », une source d’eau stagnante. Elle a été conçue comme un monument national, car c’est le lieu de naissance de l’algue rouge, Thorea gaudichaudii, qui vit uniquement dans les eaux douces claires.

Colonne | Un plan d’aménagement paysager pour le faire ressembler à un grand pays

« Kandokai » est situé sur un point de vue privilégié dans le jardin royal de Shikinaen. C’était un observatoire pour montrer de belles vues aux émissaires chinois. En tirant parti d’un paysage sans vue sur l’océan, mais plutôt sur les terres où s’étend une grande scène rurale, les Japonais utilisaient cette astuce pour faire croire aux émissaires que le royaume ressemblait à un grand pays. De plus, les champs étaient cultivés à proximité de Kankodai. Les familles royales souhaitaient probablement laisser entendre que les récoltes étaient bonnes dans le pays. Des fruits tels que des bananes, des prunes japonaises et des litchis sont toujours cultivés de nos jours.