Sud de l’île principale d’Okinawa
Guide des destinations

L’île principale du sud d’Okinawa a une longue histoire datant de l’âge de la mythologie de Ryukyu jusqu’à nos jours. Sefa Utaki et l’île de Kudaka, lieux d’origine de nombreux mythes de Ryukyu, sont vénérés en tant que lieux sacrés, et on peut observer la prospérité du royaume de Ryukyu dans des sites historiques tels que le Château de Shurijo et les Jardins de Shikina-En. Cette zone ayant été témoin des nombreuses victimes de la Bataille d’Okinawa pendant la Seconde Guerre Mondiale, de nombreux cénotaphes et musées commémoratifs ont été construits pour honorer la paix. La rue Kokusai, appelée « le mille des miracles » à cause de son rétablissement rapide pendant la période d’après-guerre, est toujours pleine d’acheteurs.

Naha / Shuri

La rue Kokusai, près de du bâtiment gouvernemental de la préfecture d’Okinawa, est la rue principale de Naha City. De nombreux restaurants et boutiques de souvenirs y sont situés. Naha City abrite également la DFS Galleria Okinawa, le seul endroit au Japon où l’on peut profiter du duty-free local sur les premières marques de luxe mondiales. Dans le même temps, Tomigusuku City, voisine de Naha City, abrite le centre commercial de premières démarques « Ashibinaa ». Vous pouvez y acheter des objets venant de célèbres marques locales et internationales à des prix abordables. De plus, on trouve dispersés dans la zone la ville de Shuri, qui a prospéré en tant que capitale du royaume de Ryukyu, ainsi que de nombreux sites historiques tel que le Parc du Château de Shurijo, qui fut partiellement restauré en 1992. Les magnifiques décorations connues sous le nom de Shureimon et Seiden du Château de Shujiro prouvent qu’il mérite bien son classement au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Site sud du champ de bataille

La région de l’île principale du sud a été le terrain d’une bataille longue et éprouvante entre le Japon et les Etats-Unis pendant la Seconde Guerre Mondiale. De nos jours, de nombreux musées et monuments honorent la mémoire de ceux qui ont perdu la vie pendant cette période difficile. Le Parc Commémoratif pour la Paix de la Préfecture situé sur les collines de Mabuni en est un exemple. Le Musée Commémoratif pour la Paix de la Préfecture d’Okinawa expose des photos de grande valeur ainsi que des témoignages personnels d’habitants de la région nous rappelant le côté sanglant de la guerre. De plus, une Pierre de la Paix a été érigée pour marquer le 50ème anniversaire de la fin de la Bataille d’Okinawa et de la Seconde Guerre Mondiale. Dessus sont inscrits les noms de tous ceux qui y sont morts, peu importe leur nationalité. On peut voir de nombreux visiteurs continuer à mettre des fleurs au pied du Monument aux Morts Himeyuri-no-Toh, construit en l’honneur du Corps des Etudiants Himeyuri.

Sefa-utaki / Ile de Kudaka

A Okinawa, il y avait une zone, Sefa-utaki, qui était vénérée en tant que lieu sacré depuis les temps anciens. Sefa-utaki est une terre sacrée représentant bien Okinawa, et il est dit qu’elle a été créée par Amamikiyo, dans la mythologie de Ryukyu. A l’ère du royaume de Ryukyu, les hommes étaient interdits d’accès à ce lieu et il s’y tenait les cérémonies d’inauguration pour Kikoe Ogimi, la prêtresse de plus haut rang. Les deux rochers massifs symbolisant Sefa-utaki possèdent un air solennel. On peut avoir une vue panoramique de l’île de Kudaka depuis Sefa-utaki. L’île de Kudaka est appelée « Ile des Dieux », et il est dit qu’Amamikiyo est descendue du paradis jusqu’à cette île. Il reste encore des lieux sacrés sur l’île à ce jour.